DE LA FRANCE VERS L ALLEMAGNE EN PASSANT PAR LES USA

DE LA FRANCE VERS L ALLEMAGNE EN PASSANT PAR LES USA

7. Californie (2ème partie) : San Francisco

 

Jour 21 : samedi 30 juillet

 

Aujourd'hui nous récupérons notre grand garçon qui arrive de Munich via Londres, à l'aéroport de San Francisco. Nous partons de Sacramento vers 10h et à l'arrivée vers San Francisco, il y a pas mal de bouchons, nous ne sommes pas en avance.

Pour une question d'assurance, car notre voyage dure plus de 30 jours, nous devons changer de voiture. Nous demandons un modèle plus grand car la précédente était suffisante pour 4 mais pas pour 5 avec les bagages.

Nous héritons d'un superbe GMC quasiment neuf lui aussi. 

 

 

 

A cause des bouchons et comme les formalités ont duré un peu, notre fils nous attend déjà, il a récupéré sa valise et passé l'immigration en un temps record et finalement c'est nous qui sommes en retard.

Maxi l'a repéré de la voiture, à peine arrêtés, et le voilà à courir et à sauter dans ses bras. En sortant trop vite moi aussi, j'ai laissé tomber mon Iphone par terre sans même m'en rendre compte et heureusement on le repère en retournant à la voiture !

La famille est enfin réunie, à nous San Francisco !!!

Notre hôtel est situé sur Lombard Street mais avant de le rejoindre, on se prend à nouveau de sacrés bouchons ! Adieu le calme de la côte Nord !

On laisse la voiture à l'hôtel et on se rend à pied vers Fishermen's Wharf où nous dînons. Nous rentrons à l'hôtel, notre fille se rend à l'ordinateur à côté de la réception, erreur fatale !

 

Jour 22 : dimanche 31 juillet

 

Ce qui promettait d'être une belle première journée tous ensemble à SF tourne mal. Lorraine descend nous rejoindre dans le hall de l'hôtel et nous demande si on a vu son appareil photo. je la raccompagne dans sa chambre et on cherche partout, sans résultat.

 

 Elle se souvient qu'elle l'avait avec elle hier soir à l'ordi mais ne sait plus si elle l'a ramené ou pas. Nous demandons donc au réceptionniste, qui ne trouve rien, et appelle son collègue de la veille au soir dont la réponse est plutot floue, il a récupéré un appareil mais ne sait plus exactement ce qu'il en a fait!


Le réceptionniste propose de regarder la vidéo de l'hotel car le hall est filmé en permanence, on ne savait même pas. Sur la vidéo, on voit bien qu'elle est remontée dans sa chambre sans appareil alors qu'on nous voit arriver dans le hall et qu'elle l'a autour du cou. Les clients suivants entrent dans l'hotel et vont vers l'ordi, au bout de 10 mn, on voit une femme le donner au réceptionniste et là on jubile, alléluia, tout se finit bien, il n'y a plus qu'à le chercher derrière le comptoir!!!


Eh non, la vidéo continue et on voit le réceptionniste sortir de l'hotel, et quelques secondes plus tard quelqu'un avec une casquette y rentrer, se diriger vers la réception, se pencher, prendre l'appareil et repartir immédiatement avec, comme s'il avait su qu'il y avait quelquechose à prendre.  On a trouvé ça vraiment louche, surtout que le réceptionniste l'ait laissé juste derrière le comptoir alors qu'il l'aurait mis en dessous, personne n'y aurait eu accès !


Avec cet appareil, un Olympus Pen, Lorraine avait fait des photos que je ne pouvais pas faire avec le mien, comme les photos de nuit à Seattle avec un trépied qu'on avait exprès acheté pour l'occasion et de manière générale, il faisait de meilleures photos.


Le réceptionniste nous dit qu'il va en parler au manager et qu'on peut partir se promener. Il nous informera au retour. Deux américaines très serviables qui ont entendu notre conversation à la réception nous rattrappent dehors et nous conseillent de faire venir la police à l'hôtel  afin qu'on ait au moins un rapport de l'incident et que le manager prenne ça au sérieux.

 

Elles attendent même avec avec nous jusqu'à son arrivée et nous discutons pendant ce temps.  Ce sont deux soeurs en vacances à SF pour une semaine, l'une habite Washington DC et l'autre un coin perdu dans l'Amérique profonde (je ne sais plus où) et nous disent combien elles regrettent ce qui nous arrive et qu'elles aimeraient tant qu'on garde un bon souvenir de leur pays ! Une fois de plus, nous sommes touchés de tant de gentillesse. Elles auront perdu presque 2h en tout de leur précieux temps de vacances pour nous.

 

 Une heure d'attente environ et la police arrive. Lorraine leur raconte tout, ils regardent la vidéo  et prennent des notes. Mais on n'avait pas le n° de série qui peut éventuellement aider à retrouver l'appareil (donc toujours noter le n° quand vous partez !).

 

Le manager étant absent, nous partons nous promener la mort dans l'âme à Fishermen's Wharf. C'est évidemment moins la perte de l'appareil que celle de 3 semaines de photos qui nous pèse. Moralité aussi : ne pas prendre de carte mémoire trop grande, la sienne faisait 8GO, donc elle avait toutes ses vacances dessus alors que j'avais déjà changé plusieurs fois.

 

 Le Pier 39 est noir de monde, il y a énormément de français et les magasins à touristes se succèdent, beaucoup vendent des appareils photos justement, ça nous rappelle sans arrêt notre perte !

 


 

 

 

Je crois qu'il y avait plus de touristes que de phoques !

 

On va manger au Rainforest cafe

 

 

 

 

 

On fait encore un tour au musée mécanique, un hangar immense avec sa collection de vieux jouets, instruments, machines et automates d'autrefois (ainsi que quelques uns plus actuels !) et nous repartons à l'hôtel en flanant. On n'était plus habitué à tout ce monde et cette agitation et la 1ère impression de SF est mitigée.

 

 

Les rues sont très fleuries

 

 

 

 

Un conseil judicieux

 

 

Le soir les grands vont au cinéma voir le dernier Harry Potter et nous on va faire un tour dans le quartier. On constate que plusieurs voitures dans Lombard Street ont la vitre passager cassée et la boite à gants vidée ainsi que l'accoudoir central ! Pas très rassurant tout ça.

On téléphone à notre assurance visa pour apprendre ce dont on se doutait déjà, pas de remboursement pour l'appareil photo.

 

 

Jour 23 : lundi 1er août

 

Aujourd'hui, on a décidé de jouer les sportifs et on part pour une grande virée à travers la ville à pied ! En plus, il fait beau. On se dirige vers la fameuse partie sinueuse de Lombard Street. De notre hôtel jusque là, il n'y a que 3 blocs mais alors ça grimpe !

 

 

 

Je m'imaginais cette partie de la rue plus longue et les soi-disants bouchons indiqués dans certains guides sont très exagérés. Chacun attend sagement son tour et les seuls qui s'impatientent un peu contre les touristes arrêtés en plein milieu de la rue à prendre des photos sont les san franciscains qui ont eu la mauvaise idée de passer par là.

 

 

 

 

Avant d'entamer l'autre montée vers Telegraph Hill, on passe à Washington Square devant la belle église Peter & Paul

 

 

Nous continuons sur Filbert Street, belle ascension à nouveau, jusqu'à Coit Tower où on fait la queue pour monter. La vue à 360° sur SF est superbe.

 

 

Belles fresques en bas

 

 

 

 

 

 

 

 

Alcatraz

 

 

 

Nous empruntons ensuite les marches en bois de Filbert St. qui redescendent jusqu'à Battery St. et la place Levi. A droite et à gauche de ces marches, de jolies maisons sont perchées là et on se demande comment se passent les déménagements ! Au milieu des marches, il y a beaucoup de végétations et de beaux massifs de fleurs. Cet endroit m'a particulièrement plu mais alors toutes ces marches ...

 

 

 

 

Toute cette verdure en pleine ville, c'est assez inattendu !

 

 

 

 

 

Immeuble art-déco de 1936 où une scène a été tournée par Lauren Bacall et Humphrey Bogart en 1947  pour le film "Les passagers de la nuit"

 

En bas sur la place Levi, nous rentrons dans l'immeuble du même nom. Il y a juste un magasin et le reste ce sont les bureaux.

 

 

Levi's plaza park

 

On va déjeuner dans un restaurant sympa avec ambiance des années 30 avec la musqiue de cette époque. On y mange bien pour un prix raisonnable.

 


 

Après le déjeuner, nous prenons la direction de China Town, toujours à pied. On passe d'abord par le financial district et devant le Transamerica pyramid Center

 

 

 

 

Sur le chemin, on passe devant le musée Wells Fargo qui retrace l'histoire de la poste : diligence, télégraphes, vieux téléphones...

 

 

 

 On se rapproche lentement mais sûrement de notre but !

 

 

 

 

 

 

 

Le quartier nous a bien plu même si je voyais ça (de nouveau) plus grand et avec moins de boutiques de t-shirt!  On a craqué pour un beau kimono bleu nuit pour Maxi.

 

Nos mollets commencent sérieusement à se faire sentir mais comme il n'y a pas de taxi en vue et qu'on ne connait pas les lignes de bus, on continue à pied! On reprend de belles montées et d'autres marches sur Vallejo. On passe aussi par la quartier de Russian Hill et on rentre é-pui -sés mais heureux à l'hôtel !

 

 

 

 

Jour 24 : mardi 2 août

 

Ce matin, des touristes français bien sympas qui s'en vont, nous ont donné leurs pass de transports en communs, encore valables aujourd'hui, et ça tombe à pic puisqu'on voulait justement emprunter le cable-car. C'est Guil qui qui a décrit notre journée :

 

Aujourd'hui, on a décidé de prendre un cable-car et d'aller dans downtown, avant d'attaquer le joyau de la ville : le Golden Gate. Au bonheur de certains et au malheur d'autres, on a dû affronter la gravité sur des pentes proches des 30 degrés, les mêmes qu'hier d'ailleurs.

Après notre ascension et une petite pause pour notre maillon faible  (non, c'était pas moi !), le cable-car arrive. Malheureusement, les temps où l'on pouvait sauter dans le tram en marche sont finis et c'est ainsi qu'on reçoit des places attribuées assises ou debout.

Boring ...Je n'aurais même pas été étonné si le conducteur nous avait expliqué où étaient les sorties de secours et comment mettre les ceintures de sécurité. Cependant, j'oublie tout lorsqu'il m'indique que je peux me tenir sur les marches arrières, comme j'avais toujours voulu le faire!

Une petite vidéo pour retenir le moment, quelques virages serrés et plusieurs loopings plus tard... euh, non, Universal Studios, c'était pas ce jour là! Les pentes étaient marrantes, dommage qu'ils décident de mettre les freins à chaque fois...

 

 

 


On atteint le terminus sur Powell St. où se trouve, comme par hasard, un magasin de chaussures, exactement ce qu'il fallait à Lorraine. On en ressort avec des sacs plus lourds et des porte-feuilles plus légers.

 

Le magasin Forever 21

 

Juste à temps, car le prochain besoin approche : Maxi au ventre d'ogre commence à avoir faim, ou alors c'était Lorraine ? Ou moi ? En tout cas Maxi simulait bien le sportif qui vient de finir le marathon de New York. En suivant quelques détours, on se retrouve devant le Hyatt. On a déjà un hôtel me diriez-vous ? Certes, mais le notre n'a pas de restaurant au 36ème étage! Eh oui, on a mangé en savourant l'une des plus belles vues de SF! Jaloux, hein !? (un choix de quelques bons plats à très bons prix le midi).

 

Union Square Park

 

Vue du restaurant

 

 

 

 

Ensuite direction Fishermen's Wharf. On a donc reprit le cable car dans l'autre direction pour arriver en face du musée mécanique. Les prix d'un aller-retour en bateau pour voir le Gloden Gate étant assez élevés, on décide de rentrer à l'hôtel pour y aller en voiture. On s'arrête au point de vue juste avant le pont qui bien sûr, est sous la brume.

 


Quand on quitte les quais plein de monde, on arrive à cette petite plage tranquille. Tout un groupe de nageurs s'entrainaient au large.

 

 

 

Nous traversons le pont, les gros cables rouges sont imposants, le "Full house" feeling est là! La vue des deux côtés est sublime. Nouvel arrêt de l'autre côté.

 

 

 

On continue sur la US 101 et on sort à Sausalito à la recherche des maisons flottantes.

 

Cette couche de nuage juste au-dessus de la forêt est vraiment étonnante

Un petit séjour ici ne nous aurait pas déplu

 

 

 

 

 

 

La balade continue et nous mène à un restaurant. Attirés par la vue et le menu, on y reste. Il est plein à craquer (d'américains surtout) mais on a la chance d'obtenir une table tout au bout de la salle près de l'eau.

 

 

 

 

Après le repas, on regagne la voiture et on part direction Chinatown pour voir le quartier de nuit. Ce n'est pas aussi beau qu'on se l'imaginait, les lampions ne sont pas allumés.

 

Jour 25 : mercredi 3 août

 

Ce matin, on a RDV avec le manager et la propriétaire pour décider des indemnités qu'on va recevoir pour l'appareil photo volé. Notre souhait, comme nous avions réservé par booking.com et pas encore payé, c'est qu'on ne paye pas les 2 chambres pour les 5 dernières nuits, ce qui rembourserait à peu près le prix de l'appareil.

Evidemment la proprio rechigne puisqu'elle considère que c'est entièrement

 

 

la faute de notre fille, elle serait d'accord pour une, puis pour 1 1/2. Mon mari, en super négociateur, ne lâche pas le morceau et lui fait bien comprendre que si elle accepte, tout ça restera entre nous (sous entendu, pas de vilains commentaires sur les sites hoteliers). Elle reçoit le message 5/5 puisque finalement elle accepte. Tout ça ne nous rend pas les photos mais ça console un peu.

 

Soulagés quand même de ne pas nous être fait avoir, nous prenons la route de Palo Alto pour y visiter la fameuse université Stanford. C'est le genre d'université qui plairait énormément à nos 2 grands (quand on aura gagné au loto, enfin, le jour où on y jouera !). Comme toujours, l'organisation américaine est au top. Il y a des visites guidées régulièrement et, à peine le temps d'avaler un sandwich, que nous voilà à suivre un jeune étudiant enthousiaste à travers le campus gigantesque.

Le ciel est d'un bleu magnifique, la température dépasse les 30°, il y a des palmiers partout mais comment peut-on étudier dans de telles conditions !? Tout est là, les buildings dédiés chacun à une spécialité, les terrains de sport, la librairie ouverte 24/7 bien sûr, le building pour les musiciens, les maisons d'étudiants et même une superbe église. Une ville dans la ville, tout est beau, propre, neuf et impeccablement entretenu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à SF par la Côte Pacifique, on fonce droit dans les nuages (c'est fou ces changements de temps en quelques kms).

 

 

On trouve un restaurant sympa au bord de l'eau mais on est obligé de manger à l'intérieur, adieu la chaleur et le beau temps!

 

 

 

Jour 26 : jeudi 4 août

 

C'est notre dernier jour à SF. Fidèle à la tradition, la brume est là encore ce matin et ne laissera la place à un peu de ciel bleu que dans l'après-midi. Rattrapée par les tâches bassement matérielles, je commence la matinée par un petit tour à la laverie du coin pendant que les autres vaquent à leurs occupations : nintendo, ordi, lecture, douche ...

Puis, nous partons direction la partie sinueuse de Lombard Street mais en voiture cette fois, le grand classique quoi !

 

 

Après, nous nous rendons à Alamo Square où se trouvent les célèbres maisons victoriennes qu'on voit dans tous les films et sur toutes les photos de SF avec en arrière plan les gratte-ciel de downtown. Très belle vue mais ça souffle très fort.

 

 

 

Nous allons ensuite au ferry market building, un beau batiment ancien sur le Pier 1 avec des magasins de nourriture appétissante, entre autre fromage et pain français. Il  y a peu de touristes par rapport au pier 39.

 

 

 

 

 

 

Sur la place se trouve un petit musée gratuit sur les transports. On apprend qu'il y a une centaine de modèles de tramways différents et que 20 sont choisis chaque jour pour la circulation. Ca se confirme de suite car il y a un arrêt dehors et toutes les 2 mn, un nouveau modèle s'arrête

 

 

 

 

Nous repartons direction le Golden Gate Park pour voir l'enclos des bisons mais ils se font plutôt rares et nous continuons notre chemin vers l'océan. On lache notre fauve ! Maxi court vers l'eau comme attiré par un aimant et nous on reste bien au chaud dans la voiture à le surveiller. Le vent est tellement fort que même les petits oiseaux se mettent à l'abri derrière les voitures !

 

 

 

La journée se termine par une soirée bowling. Sur le chemin, je repère un Border's où nous nous arrêtons. La célèbre chaine de librairie est en faillite et propose des promotions à tout casser. Quelle tristesse !

 

 

La suite est ICI



25/09/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres